Sur le marché du travail, les hard skills désignent des savoir-faire et savoir-être indispensables pour réussir dans un domaine. Littéralement, ce sont des compétences, dites « dures » qui peuvent s’acquérir pendant votre parcours scolaire, académique ou professionnel.

Selon le secteur d’activités, les compétences dures demandées varient énormément. Elles permettent d’identifier la spécialisation des candidats dans un domaine donné et de les évaluer. Certaines, plus recherchées par les recruteurs, sont généralement mises en avant sur les CV.

Pour être compétitif sur le marché de l’emploi, il est très important d’élargir ses domaines de compétences. Dans cet article, vous découvrirez tout ce qu’il faut savoir sur les Hard skills ainsi qu’une sélection des compétences les plus convoitées.

Hard Skills : Définition des compétences dures

Par définition, les hard skills désignent un ensemble de savoir-faire et de compétences acquises pendant des formations ou sur le terrain. Ce sont en réalité des preuves matérielles de la capacité d’un candidat à réaliser des tâches précises dans un domaine professionnel donné.

À contrario des softs skills, les compétences dures sont des connaissances concrètes et quantifiables. Elles sont souvent matérialisées par des certificats, des qualifications ou des diplômes. Une recommandation professionnelle peut également servir de preuve de hard skills.

Ces savoir-faire et compétences techniques s’obtiennent généralement à l’école. Ils peuvent aussi s’acquérir avec des formations continues, des stages ou des expériences professionnelles. Il peut ainsi s’agir de la maîtrise d’une langue étrangère ou des connaissances sur un logiciel spécifique.

Les hard skills dans le recrutement

En recrutement, les hard skills font partie des principaux critères de présélection des candidats. C’est en effet une solution de sourcing qui permet de retenir le meilleur profil. Et pour cause, ces preuves tangibles de votre spécialisation dans un domaine sont celles qui intéressent le plus les recruteurs.

Pourquoi évalue-t-on les Hard Skills dans le recrutement ?

Bien mis en avant, les hard skills deviennent le pilier de toute candidature. Elles permettent en effet de jauger rapidement le niveau de compétence d’un candidat et de démarquer son profil par rapport à un autre. Cette expertise de plus peut augmenter vos chances pour un poste convoité.

Les compétences dures font par ailleurs l’objet d’une évaluation rigoureuse lors des recrutements en entreprise. Les hard skills sont en effet pris en compte par les jurés et les logiciels de recrutement pour faire le tri des candidatures lors d’une phase de présélection.

Comment peut-on les mettre à profit lors de l’entretien d’embauche ?

Dans un processus d’embauche, il est primordial de mettre ses hard skills en avant. Que ce soit sur le CV ou la lettre de motivation, vos compétences techniques et professionnelles doivent être mentionnées de manière précise. Elles doivent aussi être pertinentes et en lien avec le poste.

Les hard skills sont facilement identifiables sur un CV. En effet, ces compétences techniques sont développées sous la forme d’une liste avec des termes précis et des exemples concrets. Il faut en outre penser à associer vos hard skills à votre parcours professionnel dans la section « Formation ».

Si vous postulez pour un poste en marketing digital par exemple, vos connaissances en multiposting d’annonces peuvent s’avérer très bénéfiques. Toujours pour vous faire remarquer positivement, vous pouvez aussi mentionner vos expériences professionnelles dans le domaine comme des hard skills.

Les étapes pour évaluer les hard skills lors d’un recrutement

En tant qu’outils de sélection de candidats, les hard skills font l’objet d’évaluation par les recruteurs. Ce processus d’appréciation permet entre autres d’identifier les meilleurs profils et de dénicher le talent recherché pour la mission. A condition que l’évaluation suive des étapes importantes.

Evaluer les hard skills avec des tests pratiques et des projets

Ces outils permettent d’avoir des éléments tangibles sur des compétences techniques comme la programmation, la conception graphique et la résolution de problèmes. Les résultats donnent alors aux recruteurs des précisions sur ce que ces talents peuvent apporter à l’entreprise.

Effectuer des entretiens techniques ciblés

Cette étape vise à apprécier des hard skills spécifiques à travers des scénarios et questionnaires directement liés aux compétences recherchées. Il n’est pas rare que les interviews portent sur d’anciens projets sur lesquels vous êtes intervenus et sur les difficultés rencontrées.

Demander des références spécifiques

Il s’agit d’anciens employeurs pouvant attester des compétences d’un candidat à travers des informations fiables sur ses comportements et aptitudes. Les recruteurs demandent que vous fournissiez ces références, afin de confirmer vos réalisations et expériences passées.

Évaluer la pertinence de l’expérience

Pour les recruteurs, il est essentiel de s’assurer que le candidat a réellement développé les compétences techniques exigées par le poste. Pour cela, ils examinent avec soin le parcours professionnel de celui-ci pour y déceler un quelconque déphasage.

Inclure les hard skills dans les offres d’emploi

L’autre manière d’évaluer les hard skills consiste à mentionner directement les qualifications, les certificats et les diplômes recherchés dans les annonces de recrutement. Cette méthode permet d’attirer des talents dans la boîte et de faciliter le tri de candidatures avec les ATS.

Prendre en compte l’intervention humaine dans le processus d’évaluation

Il est aujourd’hui indéniable que la technologie facilite énormément les recrutements, notamment les évaluations des soft skills. Cependant, il ne faut pas perdre de vue l’importance de l’évaluation humaine qui vient affiner le travail des logiciels et compléter la compréhension.

Les hard skills les plus recherchées par les entreprises

Comme précisé plus haut, les hard skills sont nombreuses. Elles varient d’un secteur et d’un métier à l’autre. Il n’est donc pas possible d’énumérer, de façon exhaustive, toutes les compétences techniques qui existent. Voici tout de même une liste des plus sollicitées dans le monde du travail.

Analyse et interprétation des données

La capacité d’analyser et d’interpréter des données est une compétence très recherchée dans quasiment tous les environnements professionnels. Ces analyses ont généralement lieu après des fouilles de données ou Data Mining, des études cliniques ou des sondages divers.

Ces hard skills reposent sur l’utilisation de méthodes statistiques pour dégager des informations pertinentes d’un ensemble de données. Dans des milieux de plus en plus impactés par la technologie, l’analyse et l’interprétation des données est une compétence technique transversale.

Gestion des connaissances

Gérer les connaissances est une appellation qui désigne un ensemble d’aptitudes stratégiques et opérationnelles. L’objectif est de coordonner efficacement ces notions en vue de les appliquer avec succès. Elle est un agrégat de théories et de savoirs spécifiques.

Ce type de hard skills est très prisé dans le domaine des sciences sociales, de l’informatique ou de la gestion d’entreprise. Si vous exercez dans l’un de ces secteurs et aspirez y réussir votre carrière, cette compétence technique est incontournable.

Gestion de projets

La gestion de projets fait appel à la capacité de développer de nouveaux processus et systèmes ainsi que de nouvelles stratégies. Au sein d’une entreprise, cette compétence favorise une réorganisation et un meilleur fonctionnement de la structure.

Le détenteur de cette compétence, appelé accompagnateur du changement, a pour mission de restructurer les entreprises. On fait généralement recours à cette compétence, en cas de restructuration, à l’interne, de la société.

Connaissances des réseaux sociaux

Les médias sociaux ont envahi toutes les sphères de la vie socioprofessionnelle. Les maitriser représente aujourd’hui une compétence technique très prisée par les boîtes modernes désirant booster leur visibilité. Elle consiste à comprendre chaque réseau social et ses fonctionnalités.

Pour vous démarquer, vous devez alors avoir une expérience avérée de leur utilisation à des fins professionnelles. Ce bagage vous permet d’évaluer l’importance de ces outils pour une entreprise, en considérant sa cible et son secteur d’activités.

Compétences numériques

Dans le domaine numérique, il est possible d’acquérir une multitude de hard skills. De la création de contenus, à l’usage des outils de communication, en passant par le traitement et la protection des données, ces compétences concernent toute application ou tâche liée à Internet et/ou à l’ordinateur.

Compétences en programmation

La programmation est une compétence dure recherchée de plus en plus dans les milieux professionnels. Même avec une connaissance basique de certains langages de codification, il est possible de s’en sortir facilement dans de nombreux projets.

Selon la branche et les spécificités de chaque entreprise, les besoins en langage de programmation peuvent être différents. Si certaines sociétés peuvent se contenter de l’expertise en HTML d’un programmeur sénior, d’autres recherchent des profils bien spécifiques.

Les autres hard skills à étudier

Outre les principales hard skills qui servent à évaluer des talents, certaines, dépendant notamment du poste à pouvoir et du secteur d’activités, sont considérées comme spécifiques. Dans ces cas, le profil recherché demeure le paramètre déterminant des aptitudes à évaluer.

Langues étrangères

Les postes qui nécessitent de communiquer sur le plan international exigent la maîtrise de langues étrangères. Dans le lot, l’anglais est une hard skill très recherchée dans plusieurs secteurs. En fonction du profil du poste, vous pouvez choisir d’autres langues dans lesquelles vous perfectionner.

Il faut remarquer que les grandes firmes et les entreprises d’envergure internationale s’intéressent énormément aux profils multilingues. Même si vous n’avez pas une parfaite maîtrise de ces jargons, votre profil peut se démarquer positivement.

Rédaction de textes, maîtrise de l’orthographe

Avoir de bonnes capacités rédactionnelles peut aussi être considérée comme une hard skill. Dans l’édition de contenus pour des documents généraux, certains supports nécessitent des aptitudes précises comme écrire des textes sans fautes d’orthographe, de conjugaison et de syntaxe.

Généralement, le parcours académique des candidats suffit à avoir un aperçu de ses compétences et des types de texte auxquels il est familiarisé. Néanmoins, il peut être bénéfique de joindre à votre dossier de candidature un portfolio des exemples de documents rédigés par vos soins.

Vitesse de dactylographie

À l’ère du numérique, la vitesse de frappe est une aptitude basique à avoir. Plus vous êtes rapide au clavier et pouvez saisir du texte sans fautes, plus certains postes vous seront accessibles. Si certaines offres sont exigeantes sur cette hard skills, la plupart des recruteurs peuvent être conciliants.

Coaching

Une chose est d’acquérir des aptitudes et une autre est de pouvoir transmettre son savoir-faire. Cette hard skill appelée coaching est incontournable pour les postes de direction ou de coordination. Sa maîtrise requiert des talents d’organisateur, de l’empathie et un bon sens de leadership.

Maîtrise des logiciels

La maîtrise de certains logiciels figure désormais parmi les conditions de recrutement de plusieurs entreprises. Dans le lot, la suite Microsoft Office et les logiciels de traitement d’image sont très demandés. Les systèmes de gestion de contenu et les utilitaires SEO peuvent aussi être utiles.

Prospection commerciale

Cette hard skill est prisée dans tous les secteurs. Puisqu’il y a toujours un produit ou un service à vendre, savoir communiquer avec des prospects et les convertir en clients est un grand atout. Cette compétence s’accompagne d’une bonne dose d’empathie, d’organisation et de communication.

Marketing

Le marketing est une solution de sourcing qui s’acquiert principalement par formation ou expérience professionnelle. Spécifiquement, cette hard skill qui prend en compte de multiples compétences techniques telles que des aptitudes analytiques et la connaissance de langues étrangères.

Ce savoir-faire nécessite aussi des aptitudes dans différents types de communication : interne, publique, interpersonnelle et à l’endroit des clients. À tout cela, il faut ajouter la maitrise des techniques de présentation et l’existence de certaines soft skills personnelles.

Que retenir à propos des hard skills ?

Les hard skills sont des compétences techniques liées à des tâches ou activités spécifiques. Très recherchées par les entreprises, elles font l’objet d’une attention et d’une évaluation particulière lors des recrutements.

Ces compétences sont également des composants essentiels qui permettent à un candidat de démarquer son profil professionnel. Raison de plus pour acquérir de nouvelles hard skills à mettre en avant dans votre dossier de candidature.