Quand on vous dit non, on vous dit oui !

FacebooktwitterlinkedinmailFacebooktwitterlinkedinmail

 

Refuser, s’opposer à quelque chose ou détourner un problème, c’est accepter l’inverse, aller dans le sens opposé et affronter d’autres soucis. Vrai ou faux ? Dire non, c’est dire oui à autre chose. Alors pourquoi faut-il faire attention, et surtout, comment dire « oui » plutôt que « non » ?

 

#1 – Le « non » de l’incompréhension

Un non peut vouloir dire que vous n’avez pas su convaincre l’autre partie qu’un oui était en fait non seulement possible, mais en plus que c’était une bonne chose. Donnez la bonne info, les arguments les plus bétons que vous ayez et usez de votre force de conviction et de votre charisme, en plus de vos preuves solides et concrètes et il y a de fortes chances pour que le message passe !

#2 – Le « non » du changement

Un non, ça peut aussi vouloir dire que la personne avec qui vous communiquez n’est pas prête à accepter. Si malgré vos explications et votre discours de Steve Jobs à une population d’Apple-addicts la réponse reste négative, il va peut être falloir attendre. Après tout, tout le monde n’a pas la fibre du visionnaire et sans doute, à force d’en parler l’idée germera comme par inception dans la tête de vos interlocuteurs ! Encore mieux : commencer à leur montrer que, quelle que soit votre idée, elle vaut le coup. Etudiez le terrain, ce qui a déjà été fait, les enquêtes réalisées par rapport à ce projet, etc. Devenez curieux et essayez de comprendre le point de vue de l’autre, en quoi ça peut lui provoquer une gêne et comment faire en sorte que ça n’en soit plus une !

#3 – Le « non » du mauvais moment

Parfois, un non peut tout simplement être un oui demain. Amenez votre discours à des personnes prêtes et aptes à les recevoir. Ne vous lancez pas dans le remaniement total de votre politique de frais pendant les périodes de Noël, comme vous ne diriez pas à la maison « à partir de maintenant, c’est la diet ! » si la chandeleur arrive. Trouvez le bon timing et le positif sera plus à même de faire son apparition !

FacebooktwitterlinkedinmailFacebooktwitterlinkedinmail
Ekaterina GETA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *