Ne soyez pas les Aristote du recrutement

Ne soyez pas les Aristote du recrutement

FacebooktwitterlinkedinmailFacebooktwitterlinkedinmail

Les recruteurs qui disent qu’ils ne voient pas l’utilité des outils d’aide au recrutement, ou qui pensent que ces outils mettent en danger leur poste, sont un peu les Aristote (en tant que scientifique) du milieu RH.

Comprenez bien par là que ceux qui restent ancrés dans une vision – non pas d’analyse et d’observation mais seulement – d’observation, ne peuvent réussir à avoir une bonne analyse du monde du recrutement dans lequel nous sommes, et sont ceux qui n’aideront pas l’avancée et le développement des ressources humaines. Attention, je ne leur enlève pas leur talent de recruteur ! Mais disons que pour l’analyse de l’inévitable évolution stratégique du monde des ressources humaines, ce ne sont pas les meilleurs…

À savoir, Aristote fut l’un des penseurs les plus influents et incroyable de l’histoire, et il a apporté aux mathématiques la logique (un génie). En revanche, en ce qui concerne la science, on se serait bien passé de certaines de ses réflexions… Exemple : « un régime alimentaire chaud permet d’enfanter des garçons », « les mouches ont 4 pattes », « le fait que la femme ait moins de dents que l’homme (évidemment faux) est la preuve de son infériorité » … Et j’en passe. Cette petite comparaison est là seulement pour bien vous faire comprendre que l’on a beau être bon dans un domaine, si nous n’avons pas les outils nécessaires à notre analyse, celle-ci peut être complètement fausse et erronée.

D’où le fait qu’aujourd’hui, il y a une dépendance qui est en train de se créer. La dépendance entre les outils RH et les recruteurs. Les recruteurs vont utiliser les outils pour être plus précis dans l’analyse du candidat lors d’un recrutement. Quant aux outils RH, sans l’observation du recruteur, leur efficacité en est fortement diminuée.

Actuellement, vous pouvez trouver sur le marché différentes solutions qui vous permettent de connaître la personnalité, les motivations et les aptitudes du candidat.

L’importance des traits de personnalité qui déterminent le comportement du candidat, de même que l’importance de ses aptitudes et de ses motivations, permet d’analyser plus précisément la personne que vous avez face à vous et de savoir si elle correspond au poste visé. Ainsi, vos observations auront un appui scientifique (je parle ici de science dite « dure » et non sociale).

Ces analyses de personnes permettent autre chose. Elles permettent de se tourner vers une nouvelle évolution dans le recrutement : le recrutement prédictif & la gestion prédictive des talents.

Le recrutement prédictif, c’est cette méthode d’analyse de Data dont on entend de plus en plus parler depuis quelques mois. Elle permet, grâce aux informations données par l’entreprise et aux résultats des questionnaires, de rassembler un certain nombre de données qui vont permettre de créer des profils dits « cibles », de réussite, d’échec, d’évolution… sur un poste. Elle permet ainsi aux entreprises d’améliorer leur gestion des talents et leurs recrutements, mais aussi d’améliorer le bien-être des salariés.

Ce qui en résulte ? Des diminutions de turnover, des performances augmentées chez les salariés et un chiffre d’affaires en hausse.

Envie d’en savoir plus sur le recrutement prédictif ? Lisez Les 4 principes fondateurs du recrutement prédictif.

Untitled-3

Laura BROUSSAL

Marketing Project Manager @AssessFirst

FacebooktwitterlinkedinmailFacebooktwitterlinkedinmail
Matthieu Gaudichau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *